Archives mensuelles août 2020

Dans la rue (2)

Celui qui marche en pleurant quand il porte la semence, revient avec allégresse quand il porte ses gerbes.
Psaume 126 verset 6

Le samedi suivant, fidèle à sa parole donnée, mon aînée est avec moi (la fidélité dans les petites choses, l’intégrité font partie des valeurs que j’ai eu très à cœur de partager avec mes enfants).
« Celui qui est fidèle dans les moindres choses, l’est aussi dans les grandes. ». Luc 16 verset 10
« Il ne refuse aucun bien à ceux qui marchent dans l’intégrité. ». Psaume 84 verset 12
Quel dommage que le terme « intégriste » d’une connotation si négative, soit de la même famille ! D’autant qu’il n’a rien à voir avec l’intégrité biblique qui accepte les autres et les aime comme ils sont.

Le premier jour où ma fillette consentante est venue ave...

MAI 1945 (2)

J’ai indiqué dans le texte précédent le retour de mon papa en Mai 1945. Ce retour a dû être fort difficile pour lui. Je crois qu’il avait dix-huit ans lorsque sa dernière petite sœur Jeanine est née, et il avait dit un jour à ses parents :
– Quand j’aurai un enfant, je l’élèverai autrement que vous !
Sous-entendu, avec plus de sévérité et de fermeté.

Le premier contact avait été rude, je pense qu’il voulait me « prendre en mains »… J’ai le souvenir d’un petit-déjeuner avec des flocons d’avoine. Beurk ! Ça ne passait pas ! Alors papa de me lancer :
– Puisque tu n’as pas faim, tu les auras à midi !
Mais à midi, réchauffés et sous le regard désolé de maman, je refusai de manger.
– Pas de problème, il les aura ce soir.
Mais le soir… j’étais prêt à mourir plutôt que de...

Dans la rue…

En septembre 1986 je termine ma seizième année de pastorat et ma sixième année à Reims. Une ville qui me tient à cœur, où je me sens à l’aise, encouragé. Les conditions parfois difficiles n’ont pas empêché la bénédiction de Dieu sur le travail effectué.

Depuis quelques mois déjà, mon céleste « Patron » a orienté l’évangélisation dans une direction différente. Il m’a demandé d’aller dans la rue et de témoigner aux passants qui s’arrêtent. Timide de nature ; j’ai commencé ce « travail » nouveau pour moi avec Richard, un jeune de l’assemblée que le Seigneur a délivré de la drogue et qui m’a demandé le baptême quelques temps auparavant. J’ai indiqué au Seigneur que c’était un essai… Tout n’allait pas comme je le pensais.

Avant que quelqu’un ne lui parle de ...

Mai 1945 (1)

Il y a quelques années, j’ai visité la salle de reddition à Reims où, en présence de tous les représentants des armées Alliées, le Général Jodl signa le 7 Mai 1945 la capitulation sans conditions de L’Allemagne. J’ai dit à l’ami qui m’accompagnait ce jour-là : « Te rends-tu compte ? Cette nouvelle signature sur un registre m’a permis de connaître mon papa ! ».

Capturé en Novembre 1940 dans ce que certains ont appelé « les grandes vacances », mon père ne pouvait pas être présent, en Décembre 1940, à de la naissance de son fils André, premier-né de la famille, au 66 Faubourg de Nancy (actuellement Avenue du Général De Gaulle).
C’est l’effervescence en Mai 1945, des prisonniers rentrent de captivité...