La prière a une grande efficacité

Des choses tristes se passent sur la terre. L’Éthiopie souffre d’un taux dangereusement élevé (estimé à 70%) de mariage d’enfants enlevés. Il y a peu : sept hommes ont enlevé une jeune fille de 12 ans, l’ont battue et l’ont forcée à se marier avec l’un deux. Elle a réussi à s’échapper et lorsque les hommes l’ont retrouvée, ils ont fait face à de sérieux ennuis. Plusieurs lions c’étaient rassemblés autour de la jeune fille, éloignant ses agresseurs et la protégeant pendant toute une demi-journée. L’agent de police a déclaré : « les lions ont monté la garde jusqu’à ce qu’on la trouve puis l’ont laissée là comme un cadeau, et sont retournés dans la forêt. » (Wim collier “Notre marche quotidienne vers Dieu” vol. 1, 5 novembre).

Dieu se déclare lui-même comme un lion audacieux et tenace veillant sur son peuple.
Essaie 31v4,5 : « car ainsi m’a parlé l’Éternel : Comme le lion, comme le lionceau rugit sur sa proie, et, malgré tous les bergers rassemblés contre lui, Ne se laisse ni effrayer par leur voix, ni intimider par leur nombre ; De même l’Éternel des armées descendra pour combattre sur la montagne de Sion et sur sa colline. Comme des oiseaux déploient les ailes sur leur couvée, Ainsi l’Éternel des armées étendra sa protection sur Jérusalem ; Il protègera et délivrera, il épargnera et sauvera »

Dans les années 1930, en Chine, un missionnaire itinérant nommé LESTER SUMRALL tomba gravement malade après avoir bu de l’eau non potable. Après une nuit de souffrance il reprit courageusement la route mais il était si faible et fiévreux, qu’il tomba de sa mule et s’évanouit.

Comme il était le dernier de la caravane missionnaire, les autres poursuivirent leur chemin sans s’apercevoir de ce qu’il se passait. Lester semblait condamné à une mort certaine. Pourtant, au bout de quelques heures, il se réveilla en pleine forme. Dieu l’avait miraculeusement guéri pendant qu’il était inconscient ! Ses coéquipiers, qui avaient fini par se rendre compte de son absence, revinrent le chercher et il put reprendre route.
Des années plus tard, il se rendit chez des amis qui lui apprirent que le Seigneur leur avait fait comprendre qu’il était en grand danger et qu’ils avaient alors intercédé pour lui. Bouleversé, Lester consulta son journal et s’aperçut que cela s’était produit juste au moment où il était en péril. Combien ses amis furent encouragés d’apprendre ce qui s’était passé !

Cette intercession inspirée avait non seulement sauvé la vie du missionnaire, mais aussi permis que par la suite, Lester amène des quantités d’âmes au Seigneur. Jamais nous ne serons tout l’impact de nos prières. Allons-nous laisser le diable nous persuader qu’elles ne dépassent pas le plafond, alors que Dieu nous dit : (Jacques 5v16) « La prière fervente du juste à une grande efficace » ? (A. NEUHAUSER, 10 novembre trésor quotidien 2020).

J’ai en souvenir cette longue journée, où à la maison trois enfants en bonne santé mobilisent l’attention et l’intérêt du Papa (moi) qui doit préparer la réunion du soir, et aller chercher et ramener des nouveaux à l’autre bout de la ville, car il y a encore trop peu de chrétiens ayant cette capacité matérielle ou spirituelle (car je suis depuis peu à Reims). Ouf ! les enfants sont au lit, la réunion fut intéressante, et les nouveaux ramenés chez eux, satisfaits de leur soirée. Quant à moi, sur le chemin du retour, j’éprouve le grand besoin, malgré l’heure tardive de souffler, marcher, respirer dans ses vestes allées bordées d’arbres séculaires de ses longues promenades au centre-ville de Reims.
Je m’arrête, et m’engage à pied, heureux de pouvoir méditer dans le calme et faire le point de la journée. Tout à coup, je ne les ai ni vu ni entendu, j’ai en face de moi quatre jeunes au visage assez patibulaire. Mon premier réflexe était de regarder autour de moi et je ne découvre pas âme qui vive, je suis seul, désespérément seul et bien encadré, un se met devant moi, un autre derrière et les deux autres sur les côtés à très courte distance de ma petite personne, qui sent monter en elle une vague de panique… Heureusement Jésus, « le lion de la tribu de Juda » (Apocalypse 5v5) m’accompagne. Je ne suis pas vraiment seul, je peux lui parler silencieusement et la panique est remplacée par la Paix. Je peux ainsi leur sourire et dire : « Merci les gars, je me sens protégé avec vous, vous êtes d’excellents gardiens. » Ils éclatèrent de rire et me quittèrent en se tordant… Et moi, ouf ! Prudemment je rejoignais mon véhicule, puis mon domicile afin de poursuivre ma méditation.

Récemment, je suis en souci pour un petit fils qui n’éprouve plus pour des raisons personnelles de venir écouter les Paroles de Dieu. Un jeune ami est poussé par Dieu pour prier avec moi, et je lui expose le cas de ce cher jeune donc je suis sans nouvelles depuis plusieurs semaines. Nous prions avec foi. Le lendemain, surprise en ces temps de confinement : visite de ce petit-fils accompagné de cadeaux et de beaucoup d’affection et je peux lui dire tout ce que j’ai sur le cœur. « J’y réfléchirai », me dit-il en me quittant. Oui la prière a une grande efficacité.

 

-André