Amener son père au Seigneur (7)

Mes lectures matinales de la Bible m’invitent à réfléchir sur la sagesse.

Proverbe 7v4 : « Dis à la sagesse : tu es ma sœur ! Et appelle l’intelligence ton ami ». Proverbe 9v10 : « le commencement de la sagesse c’est la crainte de l’éternel ». Il faut beaucoup de sagesse pour amener un proche à s’approcher du seigneur.

Jeune chrétien ayant découvert un sens à ma vie, ma vocation, rempli des assurances offertes par Jésus-Christ dans la Parole, j’avais le grand désir que mon père en particulier puisse aussi recevoir cette Paix du pardon des péchés, et cette assurance de la vie Eternelle.
1 Corinthiens 5v21 : « Celui qui n’a point connu le péché, Il (Jésus) l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. »
2 Corinthiens 6v18 : « Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. »
Comment faire quand votre papa vous dit : « Si tu me parles de ton Jésus, je te balance par la fenêtre ! » ?
Une seule solution, des mots jumelés : AMOUR ET PRIÈRE. J’avais le terrible besoin de savoir comment m’y prendre pour témoigner de ma Foi. Là, j’ai appris un grand secret : en priant pour une personne en vue de son salut, Dieu déverse son Amour pour cette personne dans le cœur de l’intercesseur. Lui, qui connaît les cœurs et les moyens pour l’atteindre, est prêt à nous aider si nous sommes à son écoute.
Papa avait beaucoup de respect pour ceux qui nous ont précédés “les anciens disaient”… “ils avaient raison”. Et il nous servait toutes sortes de maximes, sentences, proverbes, prononcés par des Anciens souvent disparus, à qui il reconnaissait beaucoup de sagesse et de vérité…

Cette pensée m’est revenue alors que j’étais allé faire des achats à la “Maison de la Bible” de Nancy, en voyant un des 66 livres de la Bible, édité seul avec une assez belle présentation, “les proverbes”. Je l’achetai et lui offrit pour Noël ou son anniversaire, non sans une certaine appréhension mais en lui disant : « Tiens Papa, toi qui aimes les paroles de sagesse j’ai pensé à toi ! »
Comment allait-il réagir ? Je suppose qu’il n’avait même pas supposé que ce petit livre faisait partie de la Bible. À mon soulagement, il me dit : « J’ai lu ton livre et il y a vraiment de belles paroles à retenir. »
C’était mon intime conviction. Il y a 31 chapitres dans ce livre de Salomon et j’ai toujours pensé qu’il serait sage d’en lire un chapitre par jour !
Bien encouragé par ce premier achat inspiré. Comment poursuivre la petite œuvre commencée.  “Please lord, help me !” Et le seigneur inspiré, donne des idées.
Papa, retraité, aime lire, surtout pendant les longues journées d’hiver où il ne peut aller à la pêche, ni au jardin. En voilà un bon prétexte. Peut-être n’y avait-il pas assez goûté (quatre ans et demi de captivité !) mais il aime les récits de guerre, les témoignages d’héroïsme, d’altruisme, de camaraderie. Et bien cher papa, tu vas être servi ! Je lui procurai quelques ouvrages sur la guerre, et y joignis le témoignage d’un avion tomber en mer, faute de carburant, et où les militaires ont errés sur un canot de sauvetage et ont pu rencontrer Dieu dans leurs difficultés (“SOS dans le Pacifique”, J.C. Whittaker édition “l’eau vive”). Comment allait-il être accueilli ? À ma question, l’interrogeant sur chaque livre lu, y compris “SOS dans le Pacifique”. Il m’affirme qu’il avait aimé chacun des livres, incluant celui de témoignages ; c’était un encouragement à continuer, n’est-ce pas ? C’est ainsi que discrètement, lors du cadeau des lectures hivernales, je joignis des témoignages soigneusement lus et appréciés auparavant et qui, j’en étais convaincu, feraient petit à petit leur travail dans le cœur préparé par la prière de mon cher papa.
Il y eut ensuite, comme je l’ai écrit précédemment, sa visite tant espérée chez nous, mais qui paraissait inespérée. Il fallait maintenant aller plus loin. Mais comment ?
Patience on y arrive !!