Bible postes taggés

Évangélisation dans le train (2)

Dès cet instant, j’ai eu vraiment à cœur de présenter l’Évangile chaque fois que l’occasion se présentait. J’avais en mémoire l’épisode malheureux avec Claude, tué accidentellement le lendemain du jour où je l’avais retrouvé, pensant que j’aurais le temps plus tard de lui parler du Sauveur. Je m’équipai donc d’Évangiles et de traités présentant clairement et simplement le plan du Salut.

L’occasion m’a été donnée en particulier, lorsque par la suite, je fus amené à partager une fois par mois la Parole de Dieu dans le baraquement style cité ouvrière de la sympathique famille Mougel à Blainville-sur-L’eau.

Je faisais le trajet aller-retour en train. Un jour, je vois un jeune homme en train de lire un missel...

Évangélisation dans le train

Après ma rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus, huit mois environ après mon retour en Algérie, je n’avais toujours pas de véhicule. J’avais sagement fait convertir mon permis militaire en permis civil dès ma reprise dans la vie active, mon patron ayant tenu sa promesse de me garder la même place dans le même bureau. Mon seul moyen de locomotion était le train.

C’est ainsi qu’un jour, j’ai à cœur d’aller visiter Jean-Marie, un vieil ami du lycée qui venait d’entrer au séminaire à Nancy pour de longues études philosophiques et théologiques. Jean-Marie avait toujours été très attiré par le domaine religieux...

Dans les Alpes (1) : secoué mais secouru

J’apprécie la lecture du recueil de méditations d’Aiden Wilson Tozer (1897 – 1963), « Renouvelé de jour en jour » et me suis tout naturellement intéressé à sa vie. Voici comment il devint chrétien.

Un après-midi, alors que le garçon rentre chez lui après son travail chez Goodyear, il entend les paroles d’un prédicateur de rue :
– Si vous ne savez pas comment être sauvé, remettez-vous simplement à Dieu.
Arrivé à la maison, il monte les escaliers et entre au grenier. C’est là que ce jeune homme de 17 ans se convertit au Seigneur Jésus-Christ. Les moyens de Dieu sont illimités, quand il trouve un cœur bien disposé. Chaque rencontre avec le créateur est différente, voici la mienne.

Une lettre de mon ancien aumônier militaire, Marc Atger, m’apprend qu’un camp de j...