religion postes taggés

Évangélisation dans le train (2)

Dès cet instant, j’ai eu vraiment à cœur de présenter l’Évangile chaque fois que l’occasion se présentait. J’avais en mémoire l’épisode malheureux avec Claude, tué accidentellement le lendemain du jour où je l’avais retrouvé, pensant que j’aurais le temps plus tard de lui parler du Sauveur. Je m’équipai donc d’Évangiles et de traités présentant clairement et simplement le plan du Salut.

L’occasion m’a été donnée en particulier, lorsque par la suite, je fus amené à partager une fois par mois la Parole de Dieu dans le baraquement style cité ouvrière de la sympathique famille Mougel à Blainville-sur-L’eau.

Je faisais le trajet aller-retour en train. Un jour, je vois un jeune homme en train de lire un missel...

Évangélisation dans le train

Après ma rencontre personnelle avec le Seigneur Jésus, huit mois environ après mon retour en Algérie, je n’avais toujours pas de véhicule. J’avais sagement fait convertir mon permis militaire en permis civil dès ma reprise dans la vie active, mon patron ayant tenu sa promesse de me garder la même place dans le même bureau. Mon seul moyen de locomotion était le train.

C’est ainsi qu’un jour, j’ai à cœur d’aller visiter Jean-Marie, un vieil ami du lycée qui venait d’entrer au séminaire à Nancy pour de longues études philosophiques et théologiques. Jean-Marie avait toujours été très attiré par le domaine religieux...

Avoir une bonne religion

À la colo « Les Sources » en août 60, entre la Schlucht et Munster dans les Vosges, nous avons accueilli le groupe « Les Compagnons du Jourdain » au cours d’une soirée. Ils ont chanté plusieurs negro spirituals dont l’un – si ma mémoire est exacte – s’intitulait « Have you a good religion ? ».
C’est vrai que dans le monde il y a beaucoup de religions ; quelle est la meilleure ?

Il y a d’abord ceux qui n’en ont pas et qui en sont fiers, écoutons-les.
Dans le Doubs, vivaient deux athées notoires. Leur discours se résumait à : « Quand on est mort, on est foutu, on redevient de l’humus pour fertiliser la terre. À notre mort, pas de singerie, le dernier enterre l’autre. »
Figurez-vous que c’est arrivé un jour? Croyant, pas croyant, nous ne sommes que de passage...